Bonsoir Touriste
Actuellement 11 connectés
et 11683 membres inscrits !
Accueil Forum Jeux Vidéo Smiley Actualité Annuaire Article Aide
Moteur de recherche
  

Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

Annonce

- Recevez directement les nouveautés de Paranoland avec les Flux RSS ! » Lire l'annonce

Le Bar : Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

Censure et abus de pouvoir contre la liberté et la neutralité d'Internet

#1 22-05-2009 19:41:11

Kinteba
Webmaster
Lieu: Pau (64)
Age: 37 ans - Verseau Verseau
Anniversaire le 17 Février
Inscrit le 07 Février 2007
Messages: 711

Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

Les lois Hadopi, Loppsi, DADVSI, ... les premières pierres du filtrage d'Internet  icon_cry

Prise de contrôle d'Internet par le gouvernement français ? Est-ce un début vers l'Internet censuré comme en Chine ?

Un article très intéressant que je recommande pour prendre conscience de ce qui se trame sur notre dos et dont nous subirons les fâcheuses conséquences de la censure et de l'abus de pouvoir contre la liberté et la neutralité d'Internet.

Actuellement l'Europe est pour la neutralité d'Internet mais pour combien de temps ?
Comme vous le verrez à la suite de cet article tout dépend de qui sera élu aux prochaines élections Européenne.

Selon les preuves et les faits réels mis bout à bout dans cet article, on a donc au programme du gouvernement actuel dont Sarkozy est l'investigateur :

- logiciel espion que vous devrez vous même acheter (environ 50 euros) afin de donner la possibilité au gouvernement et aux services télécoms de vous espionner à vos frais,

- contenu éditorial contrôlé,

- censure de la liberté d'expression,

- blocage de la libre concurrence sur Internet par le biais d'attributions de licences contrôlées,

- mise en avant des majors des médias et de l'industrie au détriment de la libre entreprise,

- et j'en passe ...

Et la protection des libertés par la CNIL dans tout ça ?
Bien sûr elle joue son rôle en s'opposant à cet engrenage mais à coup d'épée dans l'eau. En effet la CNIL s'est fait évincer par Nicolas Sarkozy et son gouvernement comme nous le verrons plus loin dans cet article.

L'arme principale du gouvernement ? Utiliser les émotions des gens en se basant sur des problèmes clichés comme le piratage, la pédophilie, le harcellement sur Internet, ... afin de passer des lois restrictives sans se mettre l'opinion publique à dos.

Bayrou a écrit :
Le président de la République actuel a un plan". C'est la première phrase du livre de François Bayrou, Abus de Pouvoir, et l'on peut la vérifier au moins en ce qui concerne le contrôle du net. Depuis la loi DADVSI où il était président de l'UMP et ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy a déployé son plan pour contrôler le net. Il a commencé à l'appliquer avant-même la loi Hadopi, et prévoit de le parachever avec la Loppsi. Dans cet article exceptionnellement long, Numerama tente un décryptage du net selon Sarkozy.

Petit à petit, les pièces du puzzle s'assemblent et l'image se révèle sous nos yeux. Le projet de loi Création et Internet n'a pas encore été promulgué que déjà le morceau suivant s'apprête à faire son apparition. Projet de loi après projet de loi, décret après décret, nomination après nomination, Nicolas Sarkozy prépare méthodiquement les moyens pour le gouvernement de contrôler Internet... et les internautes.

Lundi, Le Monde a publié un excellent article sur la prochaine loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Loppsi, ou Lopsi 2), qui montre ce que prévoit le nouveau texte commandé par Nicolas Sarkozy : installation de mouchards électroniques sans vérification de leur légalité par les services de l'Etat, légalisation des chevaux de Troie comme mode d'écoute à distance, création d'un super-fichier "Périclès" regroupant de nombreuses données personnelles (numéros de carte grise, permis de conduire, numéros IMEI des téléphones mobiles, factures...), création d'un délit d'usurpation d'identité, pouvoir de géolocaliser les internautes, ...

Sans cesse repoussée, la loi est attendue de pieds fermes par Nicolas Sarkozy. C'est d'ailleurs en partie elle qui a justifié l'obsession du Président à maintenir contre vents et marée la loi Hadopi. Car "le président de la République actuel a un plan". Pour le comprendre, il nous faut accumuler les pièces à conviction. Certaines relèvent très certainement de la paranoïa, d'autres sont véritablement réfléchies par le Président.

Mises bout à bout, elles laissent peu de doute sur la volonté de Nicolas Sarkozy de contrôler le net, aussi bien dans son contenu que dans son infrastructure.

La suite dans cet excellent article du décryptage : Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net


Le plus fou dans tout ça c'est que les français n'y trouverons aucun avantage ni aucun bénéfice à tous ces filtrages, bien au contraire !

Alors une question toute simple que chacun est en droit de se poser :
Pourquoi accepter de telles mesures restrictives qui nous priverons de nos libertés d'utilisations d'Internet ?

A faire tourner à vos contacts, il faut que les gens prennent consciences de ce qui leur pend au nez !

Lien direct : http://www.paranoland.com/forums/chat905-nicolas-sarkozy-son-oeuvre-controle-net.html


Livre d'OR - Forum Aide

*Qui avale une noix de coco, fait confiance à son anus*
*Qui pisse face au vent, se rince les dents*

Hors ligne

 

#2 10-06-2009 18:30:51

Kinteba
Webmaster
Lieu: Pau (64)
Age: 37 ans - Verseau Verseau
Anniversaire le 17 Février
Inscrit le 07 Février 2007
Messages: 711

Re: Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

Le Conseil constitutionnel vient de rejeter la partie principale de la loi HADOPI !

Cet après-midi le Conseil constitutionnel a retoqué HADOPI en censurant la partie principale sur laquelle repose cette loi anticonstitutionnelle. C'est à dire la partie de la loi évoquant une sanction judiciaire pour l'Internaute sans droit de jugement pour celui-ci, ni présomption d'innocence rien du tout à part le droit de prouver son innocence une fois la sanction tombée. Du coup plus d'obligation d'installer le malware pour prouver son innocence (est-ce que beaucoup de monde l'aurait installé franchement ?).

Ouf merci les sages du Conseil constitutionnel, il reste du bon sens quelque part dans le système français et Sarkozy ainsi que ses sbires ont pu le voir cet après midi.

Le gouvernement actuel a tenté de faire passer cette "saloperie de loi" qui outrepasse beaucoup trop de fondement, pour condenser en quelque lignes :

- Le projet de loi Création et Internet d'HADOPI avait été rejeté puis ensuite l'UMP a réussit à la faire revoter pour qu'elle soit accepter. Cet acte qui a déjà été vue avec les OGM soit dit en passant est anti-démocratique.

- La CNIL s'y opposait au début puis s'était fais évincer (cf l'article ci-dessus). Par cet acte le Conseil constitutionnel rappelle à Sarkozy et son gouvernement qu'ils ne peuvent pas contester la légitimité de cette institution qu'est la CNIL.

- Les députés européen s'étaient massivement opposés à HADOPI en plébiscitant l'amendement Bono.

- Un principe que les membres du Conseil constitutionnel ont repris à leur compte : «Internet est une composante de la liberté d'expression et de consommation.»
Dur pour Christine Albanel qui clamait contre ses contradicteurs qu'Internet n'était pas un droit fondamental.


- Considérant qu'"Internet est une composante de la liberté d'expression et de consommation", et qu'"en droit français c'est la présomption d'innocence qui prime", le Conseil indique que "c'est à la justice de prononcer une sanction lorsqu'il est établi qu'il y a des téléchargements illégaux".

- Le rôle de la Haute autorité (Hadopi) est d'avertir l'Internaute qui télécharge une oeuvre protégé qu'il a été repéré, mais pas de le sanctionner" a conclut le Conseil.


C'est déjà une connerie en moins mais vue toutes les démarches que Sarkozy et son gouvernement ont entamés pour contrôler ce média qu'est l'Internet français je ne pense pas que ça s'arrêtera là. Christine Albanel, Frédéric Lefebvre et le reste du gouvernement actuel devront trouver autre chose ...


Livre d'OR - Forum Aide

*Qui avale une noix de coco, fait confiance à son anus*
*Qui pisse face au vent, se rince les dents*

Hors ligne

 

#3 11-06-2009 14:59:09

Blaise
Habitué
Age: 48 ans - Balance Balance
Anniversaire le 12 Octobre
Inscrit le 13 Octobre 2007
Messages: 111

Re: Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net

L'UMP n'a pas "plié devant les industriels", elle voulait cette loi (et elle veut loppsi2) non pour défendre les ayants droits, mais pour étouffer la liberté d'expression du Net que Sa Majesté ne peut contrôler comme il contrôle les journaux de Lagardère, TF1, Le Figaro, France télévision...

Albanel veut le refaire passer au parlement et lefevbre veut créer une autorité judiciaire juste pour ça ... Comme si l'état n'avait pas suffisamment de dettes en ce moment pour créer une telle bêtise icon_angry

Lu sur le Figaro (au passage je n'aime pas ce journal que je ne trouve pas pro et dont les articles ne son ni neutre, ni sans erreur de fait) :

Citation :
«Parallèlement, la mise en place de la Haute autorité instituée par la loi, exclusivement chargée du volet préventif de la lutte contre le piratage, se fera selon le calendrier prévu et les premiers messages d'avertissement seront adressés dès l'automne aux abonnés à Internet», prévient la ministre.

Citation :
Comme Christine Albanel, le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre «prend acte» du choix du Conseil constitutionnel. Joint par Le Figaro.fr, il déplore «un nouvel épisode dans ce feuilleton» Hadopi. Il demande au nom de l'UMP «qu'il y ait des dispostions législatives qui soient introduites au Parlement», dès le mois de juillet lors de la session extraordinaire. Des dispositions qui pourraient prendre la forme d'un décret du gouvernement ou d'une « proposition de loi avec seulement un ou deux articles», afin de trouver une parade intelligente à la décision des Sages et d'atteindre l'objectif initial de la loi censurée.

«Nous ne reculerons pas», avertit Frédéric Lefebvre, qui donne rendez-vous à «Patrick Bloche et ses amis socialistes» à l'Assemblée cet été pour discuter de ces nouvelles dispositions législatives.

Cette censure [de Hadopi par le conseil constitutionnel]"est nette, sans appel, claire et particulièrement motivée. C'est la plus sévère depuis une bonne dizaine d'années", résume Dominique Rousseau, professeur de droit constitutionnel à l'université de Montpellier.

LeMonde :

Citation :
Selon lui, "le Conseil constitutionnel offre une motivation particulièrement sévère, puisqu'il accuse le gouvernement, à l'origine de cette loi, d'avoir méconnu à la fois la liberté d'expression, le principe de la séparation des pouvoirs et la présomption d'innocence".

Cependant j'ai lu le rendu du conseil constitutionnel et j'y pige rien du tout :
http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/2009/decisions-par-date/2009/2009-580-dc/decision-n-2009-580-dc-du-10-juin-2009.42666.html

Je ne serais même pas dire si c'est bon ou mauvais vue que le conseil constitutionnel accepte certaines parties d'hadopi icon_confused

Hors ligne

 
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster des messages

Discussions se rapprochants

Parodie du mariage Sarkozy Carla Bruni (05 Mars 2008 : 3 réponses)

Rechercher Nicolas Sarkozy et son oeuvre de contrôle du net sur ParanoLand



Partenaires - Echange de lien dur

Flux RSS Flux RSS - Faire un lien - Equipe - Livre d'OR - Contact

Top Partenaires : Rencontre avec Webcam - Hébergeur d'images gratuit - Jeux -
© Copyright 2006–2007 ParanoLand.com V2